Nouveautés

Game Developers Conference

Game Developers Conference 2019

Go Global a assisté à la Game Developers Conference Expo à San Francisco le mois dernier.

Cet événement a une ampleur mondiale.

Game Developers Conference

Tous les environs se sont retrouvés débordés de gens portant des badges GDC. Passé 17h, les halls d’entrée de l’hôtel se transforment en petits coniférences GDC.

Pour les retardataires, il y avait les dîners et les soirées de réseautage tous les soirs.

Game Developers Conference

C’était une expérience différente pour chacun des participants. En effet, ils n’avaient pas forcément les mêmes attentes.

Les gamers se sont éclatés. Vous pouviez jouer aux jeux les plus connus, à certains qui ne sont pas encore sortie, et même à d’autres qui n’ont jamais été commercialisés, mais qui sont incroyablement originaux. Il y avait même une section rétro. Vous pouviez également parler aux développeurs de la plupart des jeux et avoir un avant-goût de ce qui se passe dans les coulisses.

Game Developers Conference

Pour les développeurs de jeux, de nombreuses informations étaient à portée de main. Quelle que soit la technologie ou la solution que vous recherchiez, il y avait un kiosque et des experts à qui parler.

En vous promenant sur le site, vous pouviez vous arrêter et écouter les conférences qui se déroulaient partout, certaines étaient même animées par des grands noms comme Google, Play Station, etc.

Game Developers Conference

Une journée ne suffisait pas pour faire le tour de l’ensemble du site.

Il fallait au moins 3 jours pour ne rien rater de l’événement et assister à toutes les discussions techniques.

L’atmosphère était très accueillante, professionnelle et chaleureuse. Peu importe d’où vous veneiz, quelle que soit votre langue ou votre tenue vestimentaire, tous le monde était le bienvenu.

Game Developers Conference

Une expérience vraiment unique !

juan pablo salinas

Entretien avec un de nos Chefs de projets

L’équipe interne de Go Global est composée de plus de 20 professionnels, notamment les ressources humaines, l’administration, le service de la facturation, du secteur des opérations et du service à la clientèle. Notre objectif est que notre équipe se sente motivée au travail. À cet effet, nous essayons de fournir les outils et les moyens nécessaires pour rendre l’environnement de travail agréable pour tous.

Notre plus grande satisfaction est de voir grandir et progresser les membres de notre équipe. C’est la raison pour laquelle nous avons interviewé notre chef de projet, Juan Pablo, qui a intégré notre équipe il y a un an et demi. En janvier, Juan Pablo a obtenu la certification de Chef de projet de localisation, décernée par l’Institut de localisation.

juan pablo salinas

GG : Qu’est-ce que cela signifie pour vous, l’obtention du certificat de chef de projet de localisation, Juan Pablo ?
JP : La certification concerne la gestion de projets de localisation. La localisation désigne la traduction ou l’adaptation d’un texte à une variété spécifique d’une langue, par exemple : l’espagnol pour l’Amérique latine. Le cours vous fournit des outils et des informations sur toutes les étapes d’un projet. Il met également l’accent sur la communication entre le client et le fournisseur de services, les enseignements tirés et la gestion des risques entre autres.

GG : Comment avez-vous été évalué ? Quelle pourcentage faut-il avoir pour réussir ?
JP : J’ai subi une évaluation de deux heures. Cette évaluation consistait en 75 questions à choix multiples, certaines avec plusieurs options à choisir et d’autres avec des espaces à compléter avec la bonne réponse. Il faut une moyenne de 70 % de réponses correctes pour réussir à l’examen.

GG : Pouvez-vous décrire votre rôle au sein de l’entreprise ?
JP : J’exerce en tant que chef de projet et on m’a récemment proposé le poste de responsable de la qualité, responsable du contrôle et de la gestion des processus qualité. Je débute tout juste cette nouvelle fonction, donc je suis déjà très d’apprendre et de montrer que je suis à la hauteur de la tâche.

GG : Que pensez-vous de l’obtention de ce certificat ?
JP : Je suis très heureux que Go Global m’ait donné l’occasion de me lancer dans cette carrière et pour avoir mis à ma disposition les outils pour y arriver. L’obtention de cette certification me donne encore plus de motivation pour continuer à progresser en tant que professionnel. Je suis très reconnaissant pour l’occasion !

Au nom de toute l’équipe de Go Global, nous félicitons Juan Pablo pour cette nouvelle réalisation. Félicitations, Juan Pablo !

Go Global reconocida entre los proveedores de servicios lingüísticos más grandes de América Latina

Go Global : L’un des plus gros fournisseurs de services linguistiques d’Amérique du Sud

Le cabinet d’étude de marché indépendant Common Sense Advisory reconnaît Go Global pour la troisième année consécutive en tant qu’acteur majeur de l’industrie mondiale des services de traductionNotre priorité consiste à garantir la qualité maximale des traductions et à surpasser les attentes des clients , de localisation et d’interprétation pour une valeur totale de 46,52 milliards de dollars.

Buenos Aires, 12 décembre 2018 – Go Global annonce aujourd’hui son classement officiel parmi les plus gros fournisseurs de services linguistiques (PSL) de l’industrie de la traduction et de l’interprétation. Publié en juin 2018 par le cabinet d’étude de marché indépendant Common Sense Advisory (CSA Research), le rapport intitulé « The Language Services Market: 2018 » (Le marché des prestations linguistiques en 2018) classe Go Global parmi les fournisseurs de services linguistiques ayant réalisé les meilleurs chiffres d’affaires du marché mondial de la sous-traitance des prestations linguistiques et technologiques, qui pèse 46,52 milliards de dollars. Go Global est ainsi le 8e plus grand prestataire de services linguistiques de toute l’Amérique du Sud.

Go Global : L’un des plus gros fournisseurs de services linguistiques d’Amérique du Sud

Go Global propose des solutions linguistiques et de communication à des entreprises locales et mondiales. Elle allie expertise technique et compétences linguistiques pour leur fournir des solutions à la pointe de la technologie et adaptées au plan culturel. Go Global est spécialisée dans la traduction, la localisation et les tests d’applications, la localisation multimédia, le sous-titrage, l’interprétation et la formation linguistique.

Dans le cadre de l’étude quantitative primaire, CSA Research a interrogé des fournisseurs du monde entier afin de recueillir les revenus réels déclarés pour 2016, 2017 et les revenus prévus pour 2018. Le cabinet présente en détail les conclusions du 14e rapport annuel sur l’industrie mondiale des services linguistiques, « The Language Services Market : 2018 », la seule enquête mondiale exhaustive sur les entreprises privées et cotées en bourse de services linguistiques et de technologie. Le cabinet a constaté que la demande de services linguistiques et de technologies de soutien continue de croître à un taux annuel de 7,99%, ce qui représente une augmentation par rapport au taux de 6,97 % enregistré l’an dernier.

Gabriela Roselló, cofondatrice et CEO, commente : « Pour la troisième année consécutive, le fruit de nos efforts est reconnu. Nous nous efforçons de nous améliorer chaque jour et de remplir notre mission avec passion. La certification ISO 9001 de Go Global est la preuve de notre engagement ciblé sur la satisfaction des clients. C’est incroyable de voir Go Global parmi les plus grands FSL d’Amérique latine. »

Soixante-quatre pour cent des fournisseurs de services linguistiques (FSL) interrogés ont déclaré que leurs revenus avaient augmenté par rapport à l’année précédente. Les facteurs à l’origine de cette demande comprennent la numérisation du contenu, un service à la clientèle personnalisé et la mondialisation des affaires. Avec les organisations, grandes comme petites, qui cherchent à couvrir plus de langues qu’autrefois, le cabinet prévoit une croissance continue du marché des prestations linguistiques, qui devrait atteindre les 56,18 milliards de dollars d’ici 2021.

« Au fur et à mesure que les entreprises optimisent leur expérience client sur les marchés domestiques grâce à la numérisation, les entreprises sont sous pression pour globaliser l’ensemble de leurs opérations. Nos recherches ont démontré depuis longtemps et de façon irréfutable que les gens sont beaucoup plus susceptibles d’acheter des produits dans leur propre langue. En outre, cette même localisation de contenu et de produit réduit les coûts d’assistance à la clientèle et augmente la fidélité à la marque., » souligne Donald A. DePalma, fondateur et chef de la stratégie de CSA Research.

À propos de Go Global

Go Global est une société fondée en 2008 et basée en Argentine et qui possède des bureaux aux États-Unis et en Espagne. Elle offre des solutions linguistiques aux entreprises locales et globales.
Ses traducteurs internes et son réseau de professionnels traduisent depuis et vers des dizaines de langues, notamment les principales langues d’Europe et d’Asie.
Elle est spécialisée dans la traduction, la localisation et les tests d’applications, la localisation multimédia, le sous-titrage et l’interprétation. www.goglobal-consulting.com / @goglobalsrl

À propos de Common Sense Advisory

Common Sense Advisory (CSA Research) est la première firme d’études de marché spécialisée dans l’industrie des services linguistiques et de la technologie. Elle fournit des données primaires et des informations pour aider les entreprises dans la planification, la stratégie de marque, l’innovation, le positionnement concurrentiel et une meilleure compréhension des marchés mondiaux.

www.commonsenseadvisory.com

common sense advisory

Contacto de prensa de la compañía: info@www.goglobal-consulting.com

Contacto de CSA Research: media@commonsenseadvisory.com

dorar la pildora

Saviez-vous que dorer la pilule a une origine tout à fait scientifique ?

La traduction dans le domaine des Sciences de la vie

Por Sonia Rodríguez Mella

dorar la pildora

L’expression « dorer la pilule » est utilisée pour dissimuler ou apaiser de quelque sorte une mauvaise nouvelle ou un mal. Le Dictionnaire de l’Académie française comprend parmi ses expressions « Dorer la pilule à quelqu’un » comme locution verbale colloquiale portant les signifiés suivants : 1. Atténuer doucement les mauvaises nouvelles ou les contrariétés. 2. Flatter quelqu’un afin d’obtenir quelque chose.

Comme indiqué dans le titre de cet article, l’origine de cette expression renvoie à la science, plus spécifiquement à la pharmacie. Autrefois, on « dorait la pilule » pour cacher les goûts désagréables des préparations. Saviez-vous de quoi elles étaient dorées ? D’or ! Et des propriétés médicinales étaient attribuées à l’or, mais seulement ceux qui avaient de l’argent pouvaient avoir accès à ces pilules-là.

Cette petite histoire est une introduction pour définir ce qui est appelé « les Sciences de la vie ».

Le domaine des Sciences de la vie est un des domaines dans lesquels la fidélité d’une traduction par rapport à l’original est très importante. Ce domaine, rigoureusement contrôlé, exige que les traductions s’adaptent à la législation correspondante et que les textes soient localisés dans la langue cible.

Les sciences de la vie comprennent les disciplines scientifiques concernant l’étude des êtres vivants, tels que les plantes, les animaux et les êtres humains, et des sujets en rapport avec eux. Il existe plusieurs disciplines appartenant au domaine des sciences de la vie, telles que l’anatomie, la botanique, l’agriculture biodynamique, la biochimie, la bio-informatique, la biotechnologie, la biophysique, la biologie, les sciences de la santé, l’écologie, la pharmacogénétique, la pharmacologie, la physiologie, la génétique, la génomique, l’immunogénétique, l’immunologie, les neurosciences, la nutrition, l’oncologie, la zoologie et d’autres.

Les traductions de la documentation scientifique doivent répondre fidèlement à leur texte d’origine, et il faut souligner l’importance de l’analyse du texte à traduire, étant donné que plusieurs fois il peut s’agir d’un texte préalablement traduit depuis une autre langue. C’est pourquoi il ne faut jamais prendre à la légère un texte qui prima facie peut paraître bien simple. En raison des conséquences négatives qu’un texte peu exacte pourrait produire dans ce domaine, il est fondamental de valider la terminologie utilisé. Et valider ne signifie pas une recherche superficielle sur internet, cela signifie notamment aller aux sources, plonger dans la bibliographie, consulter des experts dans le domaine, s’informer auprès du client. C’est pourquoi uniquement un traducteur spécialisé sera capable de faire face à ce type de textes avec le professionnalisme nécessaire pour obtenir une traduction de qualité et sûre pour ses utilisateurs.

L’équipe de professionnels de Go Global possède les connaissances et l’expérience nécessaires pour répondre fidèlement et avec qualité à ces postulats concernant les textes scientifiques.

Nous comprenons la sensibilité et la confidentialité des informations dans le domaine des Sciences de la vie et nous travaillons sans cesse pour améliorer les processus de qualité. Veuillez nous contacter pour plus de renseignements sur nos services.

post edicion

Comment la traduction automatique et la post-édition peuvent vous placer

Comment la traduction automatique et la post-édition peuvent vous placer plus rapidement sur le marché

post edicion

par Leandro Nunzio

Le monde accéléré d’aujourd’hui est stimulé par la technologie et Internet, on produit de plus en plus d’informations, à un rythme plus rapide. C’est pourquoi il est important de disposer de solutions vous permettant de vous adapter à ces changements et, en même temps, avancer pour avoir des avantages face à la concurrence.

Chez Go Global Language Consulting, parmi nos solutions de traductions, nous mettons à disposition un outil qui vous permettra de tirer un profit extra du contenu produit et d’accélérer l’offre d’information, ce qui est monnaie courante d’aujourd’hui. Ce service est la post-édition de traduction automatique (Machine Translation, MT).

La traduction automatique ou MT est une utilité qui a essayé de se consolider pendant plusieurs années dans le domaine de la traduction et des outils de traduction assistée (outils TAO), cependant elle n’a pas été acceptée par les entreprises en général et notamment par les traducteurs eux-mêmes, à cause de plusieurs raisons, beaucoup d’elles justifiées.

La plupart affirme que travailler avec MT consomme plus de temps qu’une traduction directe car, même si l’on gagne du temps au moment de produire le contenu traduit, le temps d’édition du contenu généré est supérieur au temps de traduction directe.
D’abord, cela pourrait être vrai, quand les moteurs et les serveurs de traitement de traduction automatique n’étaient que statistiques et la technologie des outils TAO était précaire.

Aujourd’hui, plusieurs entreprises, telles que SDL, MemoQ, eBay, Google et Amazon, offrent des améliorations dans les processus des outils et une programmation plus autonome, qui permet aux logiciels d’adapter le contenu propagé en fonction du contexte, d’apprendre à partir des informations incorporées aux bases de données de traduction et de faciliter l’expansion de l’utilisation de la post-édition dans d’autres domaines appliqués au contenu, outre la traduction en elle-même.

Par exemple, les derniers progrès en MT permettent de personnaliser l’utilisation en fonction de l’utilisation du contenu selon les projets, les clients, les domaines (légal, médical, technique, etc.) et il est possible de programmer la MT pour qu’elle reconnaisse un type d’erreur fréquent et un contexte similaire ou identique et apprenne à reconnaître les différentes instances en adaptant le contenu selon les configurations fournies.

Au fur et à mesure que l’utilisation de l’outil est améliorée, il fonctionne de manière plus prédictive et, à la fois, il apprend davantage en ajoutant plus de contenu à son interface de travail. Par conséquent, il offre de meilleurs résultats plus précis qui affectent les statistiques de travail des documents finis et de leur préparation.
D’un autre point de vue, si l’outil travaille mieux et ses traductions automatiques sont plus précises, cela signifie que les analyses du contenu seront plus précises et elles offriront une estimation de qualité plus efficace (vous saurez donc combien coûte le travail et son délai de livraison), cela permettra aussi que l’entreprise qui travaille avec vous puisse utiliser ses propres ressources de manière plus efficace pour vous fournir le produit fini en ce qui concerne les efforts de travail et la production de contenu.

On ne dit pas que la MT pourra remplacer le traducteur et que vous pourrez ensuite acheter un logiciel capable de traduire tout le contenu produit après quelques minutes et de manière parfaite. Ce n’est pas comme ça. En fait, nous aurons toujours besoin des traducteurs pour éditer le contenu, afin d’assurer qu’il soit naturel et précis par rapport au contexte et aux concepts. L’émotion, l’intention et la myriade de significations d’une phrase ou d’un texte ont toujours besoin de l’être humain pour être dûment interprétées et classées. Cependant, avec la post-édition de contenu traduit automatiquement, vous disposerez d’un hybride pour produire du contenu dans la langue de destination offrant le meilleur des deux mondes : la technologie avancée créée par l’homme et l’être humain qui l’utilise et la guide dans la bonne voie, tout cela pour votre profit.

Pour plus de renseignements sur Go Global et pour connaître comment nos services peuvent vous aider, contactez-nous et nous mettrons à votre disposition un spécialiste de Client Solutions pour vous aider.

yafue argentina

Histoire à succès: Yafue

Début du processus d’internationalisation − de faire des affaires au Brésil à l’Argentine

Nous aimerions partager l’histoire d’un de nos projets en cours − il s’agit d’une affaire d’e-commerce au Brésil appelé Enjoei qui marche très bien depuis quelques années. Les promoteurs de ce commerce ont décidé de l’initier en Argentine sous le nom YaFue.

La façon de se communiquer avec leurs utilisateurs et le rôle qu’ils jouent dans la vie de ces derniers est assez spécial

yafue argentina

L’équipe:

Il a été très important que la personnalité de la marque soit présente dans chaque mot, nous avons donc sélectionné l’équipe parfaite en mode collaboratif avec le client. D’abord nous avons montré nos curriculums, on a ensuite complété des évaluations de traduction, nous avons présente l’équipe au client et nous avons ouvert le canal de communication directe entre eux. Nous avons sélectionné des linguistes en étroit contact avec la culture du Brésil, identifiés avec la personnalité de la marque, qui prennent plaisir à la traduction créative et qui sont natifs et habitent en Argentine.

Nous avons assigné un Project Manager pour le projet et nous avons aussi mis le client en contact avec notre Manager des Opérations.

Préparation:

Nous avons établi une relation fluide et naturelle avec le Project Manager de YaFue, nous avons connu un représentant RH et nous avons réalisé un appel vidéo avec l’une des fondatrices et l’équipe complète de traduction de Go Global.

Nous avons enregistré toute la documentation reçue et nous nous sommes assurés de la transférer à notre équipe. Nous avons également organisé des rendez-vous de formation dans lesquels les traducteurs ont pu poser des questions au client et se sentir à l’aise avec le produit à traduire.

Le réviseur que nous avons assigné possède une vaste expérience de génération et édition de contenus, il a donc contribué avec des conseils linguistiques de valeur que le client a ouvertement reçus.

En ce qui concerne la modalité de travail, nous avons simplement demandé au client ce qui allait fonctionner pour eux et nous avons planifié une solution adéquate. C’est la première fois que la compagnie opère à l’international, ils disposent déjà d’une grande quantité de travail, alors notre objectif a été d’effectuer le travail sans ajouter des complications.

Nous savons qu’en investissant du temps et du dévouement au début du projet son exécution est simple et agréable.

Lancement et exécution:

Nous recevons d’abord des lots de contenu que nous avons localisés, le train était déjà en marche.

Nous avons établi un système simple pour que notre équipe pose des questions.
Nous avons demandé au client son feedback dès le début.
Il a été également important d’assurer à l’équipe que le projet était sur la bonne route.

Il y a déjà quatre mois que nous avons démarré − les linguistes profitent toujours du travail et le client est content.

En décembre, nous avons retrouvé le client personnellement à Buenos Aires.

Prêts pour le lancement :

Le site web était déjà en direct, les fans de la marque augmentent semaine après semaine et nous avons hâte de fêter le succès de YaFue en Argentine : http://www.yafue.com.ar/

yafue argentina

On informera plus de nouveautés sur ce projet.

Encore un commentaire : nous remercions nos clients de leur confiance lorsqu’ils choisissent Go Global pour être les communicateurs de leurs messages de culture à culture.

paula ferrari en el inversor

Entretien avec Paula Ferrari dans le programme « El inversor »

paula ferrari en el inversor

Paula Ferrari, directrice de Client Solutions et co-fondatrice de Go Global a été interviewée dans l’émission El Inversor (l’Investisseur). Au cours d’une discussion avec Santiago Bulat, ils ont parlé de l’industrie de la localisation, des débuts de Go Global, du parcours professionnel des fondateurs et du modèle d’affaires actuel.
Go Global ajoute de la valeur à ses clients en combinant les services linguistiques et les dernières technologies de traduction afin de pouvoir trouver des solutions dans des langues techniquement complexes et culturellement appropriées.

Lien vers l’émission: https://www.youtube.com/watch?v=_LOfMe2iR5I

Go Global en abrates 2016

Go Global au VIIème Congrès de l’Abrates

Go Global en abrates 2016L’équipe de Go Global a participé au VIIème Congrès International de l’ABRATES – Association Brésilienne des Traducteurs et Interprètes qui s’est tenu à Rio de Janeiro au Brésil.

Nous avons eu une forte participation, laquelle nous a permis de rencontrer une partie de notre équipe de traducteurs au Brésil, de les écouter, de partager des expériences et de planifier la collaboration future. Les échanges étaient très intéressants. Il faut souligner que lors de cette rencontre, tous les secteurs de l’industrie étaient représentés : des traducteurs indépendants, des étudiants, des universités, des multinationales, des entreprises locales et des fournisseurs de logiciel de traduction.

Go Global en abrates 2016Gabriela Lucero, Responsable de projet, était présente au stand de memoQ. Elle offrait des démonstrations de cet outil aux traducteurs qui s’y intéressaient.

Daniela Spinoza, Responsable des opérations, a participé aux sessions du Congrès et a partagé de nombreuses connaissances avec les traducteurs présents.

paula ferrari en abrates 2016Paula Ferrari, Responsable des solutions clients, a fait deux exposés dans l’espace réservé à Kilgray. Le premier exposé portait sur serveur memoQ et les avantages du travail collaboratif sur cette plateforme de traduction. Elle a insisté sur quatre points : l’automatisation des processus, le suivi de la qualité, le travail collaboratif et la sécurité de l’information.

Go Global en abrates 2016Le second exposé était un cours introductif sur memoQ pour les traducteurs ayant une connaissance moyenne de cet outil de traduction. Le dimanche, elle a également fait un exposé sur l’application des feedbacks des clients dans les projets de traduction. Les principales idées lors de cet échange portaient sur la communication avec les clients et l’équipe interne ainsi que sur la manière par laquelle un mauvais feedback peut être une opportunité unique de se distinguer devant les clients et réussir à transformer ce qui est négatif en quelque chose de positif.

Il est donc admirable qu’en dépit des moments difficiles que traverse le Brésil, plusieurs personnes venues de tous les coins de cette merveilleuse ville du Brésil aient répondu présentes au congrès.

Une accolade à nos collègues et amis brésiliens. Rendez-vous en 2017 !

Go Global en abrates 2016

Ma participation au VIIème Congrès de l’ABRATES
Pour Daniela Spinoza, Responsable des opérations,

C’était une belle expérience. Nous avons non seulement fait de nouvelles rencontres, mais également partagé des expériences et connaissances avec les traducteurs. J’aime vraiment être au fait des préoccupations et besoins des traducteurs indépendants car, en tant qu’entreprise, nous pouvons apporter une grande contribution à l’amélioration du fonctionnement de cette industrie. Par ailleurs, c’était agréable de se retrouver à nouveau avec des traducteurs de notre équipe, rencontrés lors de l’Abrates de l’année dernière et de se détendre un peu après le travail autour du dîner organisé pour l’occasion. Je pense que le contact humain est vital pour maintenir et améliorer nos relations de travail. Enfin, je m’en voudrais de ne pas souligner que Rio a été un bon choix : Les praias et les caipirinhas étaient les meilleurs !

Ma participation au VIIème Congrès de l’Abrates
Pour Gabriela Lucero, Responsable de projet

Mon expérience à l’ABRATES a été sensationnelle ! En ce qui me concerne, c’était la première fois d’assister a un Congrès, de me rendre à Rio, de faire des « relations publiques » dans le monde de la traduction… et d’être témoin de tout le mouvement et de toute la dynamique qui existent autour de l’image du traducteur solitaire qui travaille à domicile, c’est fantastique. Partager les expériences, connaître l’autre, interagir et s’intéresser. En vérité, j’ai beaucoup appris et je me suis beaucoup AMUSÉE. Je me rappelle qu’un professeur de la faculté nous avait dit une fois que pour devenir traducteur, nous devions être curieux ; et ça se voit…parce que les gens se rapprochaient, nous demandaient qui nous étions, ce que nous faisions à Rio, ce que nous vantions, ce que nous proposions et ils nous donnaient leur opinion. J’étais très heureuse d’y avoir participé !

Go Global en abrates 2016

Visita a la Universidad de Belgrano

Visite de l’Université de Belgrano

Visita a la Universidad de BelgranoEn juillet dernier, notre Vendor Manager, Daniela Spinoza et notre Directrice, Paula Alicia Ferrari ont visité l’Université de Belgrano.
Nous avons été reçus par le Professeur Alejandro Parini, le directeur d’Études de la Faculté de Langues et d’Études Étrangères de l’Université de Belgrano ainsi que par le directeur de Maîtrise en Langue Anglaise qui exerce dans cette institution universitaire.
Près de 60 élèves de la formation en traduction ont participé.
Nous avons offert une présentation de deux heures au cours de laquelle nous avons comparé les différents outils de traduction disponibles sur le marché. Nous avons également suggéré aux élèves divers tutoriaux et outils gratuits pour qu’ils puissent continuer à approfondir le sujet.
Le milieu académique est souvent à divers égards déconnecté de la réalité du monde du travail.
Ce fut l’opportunité de rapprocher le monde de l’entreprise au milieu académique, afin que les élèves puissent prendre connaissance des opportunités que le marché de la traduction peut leur offrir et des défis auxquels ils doivent se préparer.
Un grand merci au professeur ainsi qu’aux élèves de l’Université de Belgrano pour leur excellent accueil.

Visita a la Universidad de Belgrano

stand go-global en uba

Go Global! tient un stand à la Faculté de Droit de l’Université de Buenos Aires

stand Go Global en UBA

Le 8 avril, un Salon des Entrepreneurs était organisé à la Faculté de Droit et comme nous étions invités, nous n’avons pas hésité un instant à y participer. Le salon s’est prolongé en ligne pendant une semaine.

Tous les principaux cabinets juridiques de Buenos Aires étaient présents et Go Global! était la seule société de services linguistiques sur place.

La Faculté de Droit propose un cursus permettant d’obtenir un master en traduction et de devenir traducteur professionnel.

Ce salon était une excellente occasion de faire la connaissance des étudiants qui suivent ce cursus, de partager nos expériences et, bien entendu, de rencontrer des collègues potentiels.

Nous nous réjouissons à l’idée de renouveler bientôt cette expérience enrichissante dans d’autres universités.

stand go-global en uba